Grand arbre

A domicile

 La pathologie (corporelle et/ou psychique) dont souffre le sujet peut l'amener à se renfermer sur lui-même, le poussant ainsi à s'isoler. Qu'il s'agisse de vieillesse, d'handicap, de dépression, ou autres pathologies, il me semble essentiel que chacun est les mêmes moyens d'accéder aux soins.

 Mais comment envisager un cadre thérapeutique quand le patient se trouve dans son propre environnement ?

 

   En effet, le patient décide du lieu où se déroule l'entretien, pour le reste, le psychologue doit être en mesure de poser un cadre assez sécure pour que l'alliance thérapeutique puisse naître. De plus, cette rencontre à domicile n'est pas une fin en soi. Au contraire, accepter de nous faire rentrer dans l'intimité du "chez-soi" décrit déjà, me semble-t-il, une ouverture à l'autre.. laissant entrebâiller une possibilité d'ouverture au monde...

  Ainsi, sensibilisée par la demande de prise en charge à domicile, j'ai souhaité développer une pratique clinique allant en ce sens

1/1